lundi 16 février 2015

Le bus Viau en hiver


Une étude préliminaire de couleurs


Cette année, je profite mon hiver urbain au moins pour une chose: faire le plein d'images et peindre. J'ai développé un attachement pour toutes ces couches de vêtements dont les gens s'emballent et qui caractérisent si bien nos vies, surtout en ces temps de très grands froids de 2015 où les températures demeurent presqu'en continu à Montréal depuis le début de l'année entre -20 et -30 degrés Celsius. 

Ces vêtements, c'est notre protection contre ces assaults et la clé de notre survie, mais c'est aussi une image forte de notre identité de nordiques et une façon de nous rendre entre nous un peu plus égaux - en apparence du moins-, quand nos silhouettes enflées et nos gros bonnets complétent à merveille nos yeux qui pleurent et nos nez rougis.


Ma toute dernière de la série Impressionnisme de métro, Bus Viau en février.
Acrylique sur toile, dimensions 30" x 40" ( 76 x 101 cm).


vendredi 6 février 2015

STM, il y a longtemps que je t'aime.

 
 
Pas que j'apprécie l'attente sur les coins de rue en hiver ou la congestion des heures de pointes. Observatrice je suis, pas masochiste.
Mais depuis que je t'ai connue il y a presque 25 ans, moi l'étudiante en arts fraîchement débarquée de sa région et toi toujours prête à offrir tes passagers à mon regard et mes crayons, je t'aime.

Dans les transports en commun, chacun va de sa vie intérieure, tout entier à ses pensées. 
Les visages sont neutres, n'essaient pas de "paraître" heureux, motivés ou cools.
C'est un paradoxe fascinant parce que c'est dans la plus grande promiscuité au milieu d'inconnus que les gens sont, finalement, au plus près de leur expression naturelle, celle qu'ils auraient seuls dans leur cuisine ou dans leur salle de bain.
Chacun pense à sa vie et moi j'observe.




Voici deux tableaux de 2014 qui n'avaient pas été présentés sur ce blogue au moment de leur sortie. Ces toiles seront exposées pour la première fois en mars prochain. Détails à venir.


STM et Dernier métro
Acryliques sur toiles
30" x 40"
2014 

En mode peinture

Pur bonheur, deux expositions très prochaines (détails à venir) et quatre beaux canevas vierges 30" x 40" sont littéralement  venues à moi cette semaine.  Le contexte idéal pour faire passer en mode peinture mon "impressionnisme de métro".

Voyons ce que ça donne. Voici la première que j'ai appelé Il est tard à Papineau. Certains détails sont intéressants mais la perspective est trop longue, la dame pas vraiment présente. Je vous la montre ici mais elle tombe dans la catégorie "va-t-elle survivre?". Autrement dit, elle sera soit sauvée par un ami, retravaillée en profondeur ou simplement... repeinte.

Pour la prochaine*, j'aimerais simplifier davantage mon approche en mettant encore plus l'emphase sur les plans de couleurs et la vie, et moins sur les distractions. À suivre.

*mission accomplie ;)

lundi 2 février 2015

Impressionnisme de métro (4)


Encore mes petites études de couleurs de sujets pris dans le métro.
Pour moi c'est comme autant de petits tableaux en gestation. Ils m'aident bien sûr à faire des essais de cadrages et placer les couleurs mais aussi à départager les images qui valent un canevas des autres .








 Et vous, qu'en pensez-vous?